Comment faire le lien entre être bien chez soi et en soi ? La réponse avec Miela.

Share
Comment faire le lien entre être bien chez soi et en soi ? La réponse avec Miela.

J'ai rencontré Amélie alias Miela, décoratrice d'intérieur, sur Instagram. Elle y partage de nombreux posts où décoration et soin de soi sont liés. La décoration n'est pas qu'affaire fonctionnelle ou esthétique, c'est aussi une histoire de soi. 

Miela c'est l'anagramme d'Amélie. Cela veut aussi dire doux en espagnol, à son image. Amélie est une toute jeune décoratrice d'intérieur. Après des études juridiques, son intuition couplé à un travail de fond quant à ses envies profondes l'ont amené sur une autre route : celle de l'aménagement d'intérieur. Une route à son image donc, où l'écoute des besoins de l'autre tout comme son goût pour la décoration sont des alliés de taille.

Car pour Amélie, aménager son intérieur est une réflexion tant pratique que psychologique. Etre bien chez soi, c'est être bien en soi. Chaque espace doit suivre le cheminement de ses occupants. A l'instar de ses clients qui occupaient la même maison depuis 20 ans et qui ont pu retrouvé de nouvelles sensations grâce au travail de réaménagement d'Amélie. 

Amélie, tu qualifies ta démarche d'holistique, peux-tu nous en dire plus ?

Notre lieu de vie doit nous inspirer, nous aider à nous recentrer, nous calmer. Une maison, c'est très émotionnel ! Chaque espace doit raconter la personnalité de ses occupants. Quand j'aborde un projet d'aménagement, je dois capter ce qui touche mes clients, leur besoin émotionnel, pour adapter le choix des couleurs, des matières, des textures, des plantes qui ont un impact psychologique sur nous en nous rappelant la nature. J'aime d'ailleurs beaucoup inviter la nature dans l'habitat, on en a tellement besoin !

Finalement, l'habitat est le prolongement de ses habitants où fonctionnel et émotionnel doivent s'équilibrer dans un rendu visuellement harmonieux non ? 

Tout à fait ! C'est pour cela que j'aime créer des espaces de vie chaleureux qui racontent l’histoire de leurs occupants.

Tu parles de lenteur. Le mouvement slow, et plus particulièrement slow déco est de plus en plus présent. Comment intègres-tu cette notion ?

J'ai une vision slow du projet, j'aime prendre mon temps pour écouter le client, identifier encore une fois ses besoins émotionnels, psychologiques. D'ailleurs avec cette vision slow, je suis dans une approche collaborative avec le client. J'aime qu'il puisse s'approprier les idées, cela veut dire que mon travail de recommandation fonctionne ! 

Cela passe aussi par le choix de fournitures vintages, de seconde main, d'objets d'artisans. Cela demande un temps de recherche plus long.

Je pense aussi à réutiliser les trésors dont recèlent les maisons de mes clients. C'est important car ces objets participent à raconter l'histoire du lieu et de ses habitants.

J'en profite pour te demander, comment intègres-tu la notion d'éco-responsabilité dans ton travail ? 

Je suis en ce moment la formation de My Green Cocoon en décoration éco-responsable. Comme je disais, j'intègre des éléments de décoration ou de mobiliers issus de productions raisonnées, en prenant le temps de questionner tant l'impact environnemental que sanitaire de l'objet. Je privilégie aussi l'artisanat, la seconde main.

Quelles sont tes sources d'inspiration ?

La nature, ses couleurs, c'est apaisant. Bien sûr, il y a les magazines de déco et de développement personnel qui ouvrent mes réflexions. Les voyages quand on peut, et puis, un peu partout en fait, cela peut être un moment, une écoute...

Quelle est ta maison idéale ?

Une maison dans la nature, avec un grand salon, une table avec de grands bancs pour recevoir et, en fond, un feu de cheminée ! Et un bureau avec vue sur la nature, pour avoir la nature avec soi. 

Merci à Miela pour cet échange à son image : doux et convivial.

Vous pouvez la retrouver sur son site, ou sur instagram.

 

 

 

 

 

Lueur Végétale, peintre végétale

Lueur Végétale, peintre végétale

Faire son lit : pourquoi intégrer ce geste à sa routine matinale ?

Faire son lit : pourquoi intégrer ce geste à sa routine matinale ?

Leave your comments

Comments must be approved

Empty content. Please select article to preview