Forever plastique, quand le plastique se recycle

Le plastique, c’est fantastique, on connaît la chanson…Persona non grata car pur produit de l’industrie pétro-chimique, le plastique se renouvelle. Car oui le plastique possède de nombreuses qualités qui rende ce matériau économique et pratique. Ingénieurs et chercheurs le passe donc à la moulinette écologique pour revoir sa formule et le transformer en matériau biodégradable. Il serait presque revenu en odeur de sainteté.

A y voir de plus près, les choses ne sont pas aussi idylliques. Premièrement, la législation impose seulement 30% de la composition du bioplastique issue de la biomasse. Deuxièmement, une étude de l’Université de Pittsburgh a prouvé que le bioplastique réduit son empreinte carbone lors de la production mais provoque une autre forme de pollution via les engrais et pesticides engagés dans la culture de maïs par exemple, végétal souvent utilisé pour la fabrication des bioplastiques. Sans compter les grandes quantités d’eau nécessaires à ce type de culture. Et enfin, ces plastiques dit biodégradables, se décomposent en microparticules qui ne seront pas assimilées par les micro-organismes. Ainsi, ces microparticules demeurent dans les éco-systèmes. En conclusion, ces bioplastiques ont beau être issus de biomasse, cela n’en demeure pas moins un matériau qui pose question pour l’environnement et dont l’utilisation devrait se limiter à des secteurs pour qui son utilisation est cruciale.

Ok, le bioplastique c’est pas fantastique. Cependant, le plastique existe bel et bien, il est largement consommé et a l’air d’avoir encore de beaux jours devant lui. Se pose alors la question de sa valorisation en tant que déchet ? Des fabricants réussissent à proposer des matériaux à partir de plastiques recyclés fiables et esthétiques. Des entrepreneurs, designers ou architectes réfléchissent à son utilisation afin de le transformer en objet pérenne. Sachant que cette matière met en moyenne 405 ans à se décomposer, les objets en plastiques pourront bénéficier d’une place de choix dans la transmission de l’héritage familial !

Voici quelques initiatives responsables autour du plastique :

objets-en-plastique
1. Le bougeoir ECH en PLA biodégradables proposé chez Folks Folks 

2. Une initiative britannique propose un film transparent baptisé Marina Tex, fabriqué à partir d’algues et de déchets marins. On ne dit pas plastique, car il ne rentre pas dans sa composition dans la catégorie des plastiques. Contrairement au bioplastique fabriqué à partir de maïs, les algues poussent naturellement dans l’eau, ne nécessitent pas de culture, d’engrais ou de pesticides. Sa plus grande qualité : il peut être ingéré !

3. La chaise Sen de Noma-Editions, composé à 93,7% de matériaux recyclés. Son principal composant est le plastique recyclé, il s’agit majoritairement d’emballage plastiques ayant servi pour la cosmétique par exemple. Noma, nouvel éditeur, impose un niveau très élevé de matériaux recyclés dans ses productions

4. Bouture d’Objets propose également des objets de designers composés en plastique recyclés

Ecrire un commentaire